Plus d’informations disponibles : Ce que vous devez savoir

Plus d’infos à propos de Plus d’informations disponibles

En réalité, nous devons le réseau social moderne à plusieurs petites innovations qui sont intervenues en cours de route et qui ont débuté au centre des années 1990. Certes, Myspace et Facebook ont beaucoup fait pour définir le réseau social moderne. Le réseau social d’aujourd’hui et le rapport que nous entretenons avec est l’aboutissement d’améliorations dues à une concurrence de plus en plus féroce entre ces « nouveaux » acteurs du numérique. Les recentes années furent marquées par un certain nombre de scandales impactant négativement les social medias : violation de la vie privée, exploitation des données à des fins politiques, effet sur la forme mentale des personnes. Oui, vous avez bien entendu, « santé mentale ». En même temps, lorsque vous discutez sur Messenger avec un ami, la mention « Vu » renseignant que vous avez vu et lu le message n’est-elle pas la chose la plus irritante et intrusive qui soit ? Je suis sûr qu’un de vos amis vous a déjà sorti : « Et mais pourquoi tu ne réponds pas sur Messenger ? C’est marqué que tu as vu mon message ! ». Rien de tel pour se sentir « prisonnier » du réseau social. L’avenir des réseaux sociaux se doit d’être motivé par des innovations qui nous aident à combattre les atteintes à la personne et les mauvaises habitudes. Réduire les abus, les fakes news, le spam.

l’assistance de ces nouveaux « influenceurs » dans l’espace public se caractérise simplement par la popularité des diffusions de téléréalité et par l’intérêt qu’ont monsieur et madame Tout-le-monde à poursuivre à suivre les participants en dehors du petit écran, après leurs aventures. Ayant centralisé l’intérêt de centaines et souvent de dizaines de milliers de personnes sur leur profil en ligne, ces « nouvelles vedettes » peuvent ensuite utiliser leurs plateformes de réseaux sociaux pour entrer en jeu avec une large communauté. Au-delà de l’interaction organique, l’influenceur peut choisir de monétiser son nouveau pouvoir, soit son influence, auprès du public qui le suit en acceptant des collaborations rémunérées pour développer du contenu ou passer certains messages publicitaires. il existe bien sûr plusieurs types d’influenceurs, dont la pertinence varie largement selon de nombreux critères : leur métier d’origine, l’originalité dans la création de leur contenu, le ton et le rythme utilisés, la fréquence des publications, les catégories de conversation entretenue avec la communauté, la sélection des collaborations selon les applications, les valeurs et l’expertise de l’influenceur et de sa communauté, etc. Après les déboires de certains, c’est l’occasion de se questionner. Comment bien choisir ce qu’on consomme ? Pourquoi encourager certains contenus ? Et surtout de sélectionner : à qui souhaitons-nous donner la parole sur nos plateformes sociales ? Qu’on les kiffe ou non, les social medias sont là pour de bon et le concept de l’influence aussi, alors participons-y positivement et activement pour en faire un lieu enrichissant, fascinant et bienveillant pour tous.

Pour toutes campagnes de communication et particulièrement lors d’une campagne d’influence digitale, il est important de déterminer avec précision les personas que l’on souhaite toucher. n’oubliez pas que l’époque du marketing automatique est aujourd’hui résolue ! Le marketing et la communication se recentrent dorénavant sur des segments encore plus précis et plus personnels avec un focus tout particulier sur les « social media » ( les réseaux sociaux ) donc. Alors que les influenceurs digitaux voient leur rôle grandir et leur nombre de abonnés ( nombre d’abonnés ) augmenter vraiment, les marques et annonceurs doivent identifier leur audience et communauté afin de communiquer à leur cible un message adapté et individualisé. Il est donc nécessaire de choisir les influenceurs dont les centres d’intérêts et sujets de publication se rapprochent le plus du secteur de votre marque. Alors que 92% des consommateurs sont accessibles aux recommandations de leurs pairs ( à travers des posts sponsorisés ou des hashtags… ), les influenceurs apparaissent comme de véritables vecteurs de communication. Parce que ce sont des références dans leur secteur de prédilection ( beauté, technique, gaming, etc… ), leurs fans leur accordent une grande confiance. Pour reconnaître les influenceurs-clés de votre secteur et vous aider à faire le bon choix d’influenceur, il est recommandé de solliciter des experts du milieu. Agences mais surtout plateformes, ils sauront vous guider et vous orienter vers des Key Opinion Leaders plus que pertinents. qu’il s’agisse d’augmenter le trafic de votre site ( par le référencement naturel ), d’offrir une communication digitale basée sur du content marketing ou de l’inbound, ces ambassadeurs/leaders d’opinion/célébrités peuvent faire la différence dans votre influence sur les social medias et votre ligne éditoriale en général.

il existe peu d’estimations qualitatifs de la superficie de des influenceurs. L’une d’entre elles, effectuée en 2020 par le Bureau national des statistiques de Chine, où les influenceurs ont acquis une certaine notoriété plus vite qu’en Occident, estimait sa contribution à l’économie à 210 000 000 000 de dollars, soit 1, 4 % du PIB. Comme pour tout ce qui touche au numérique, la pandémie s’avère lui avoir donné un coup de fouet, puisque d’autant plus de personnes étaient rivées à leur smartphone pendant une plus grande partie le timing. L’écosystème des influenceurs remet en question les principes traditionnels de la gestion des marques haut de gamme. En plus d’être unidirectionnelles, les campagnes ont eu tendance à être standardisées, immuables et coûteuses. Un groupe exclusif d’actrices claires dotées de pommettes de la bonne forme était censé la constance, ainsi que l’opulence. Le même sourire sur la même photo de la même vedette hollywoodienne devait inciter les piétons à acheter un produit pendant beaucoup années. Julia Roberts et Natalie Portman sont chacunes depuis une décennie les visages des senteurs La Vie est Belle de Lancôme et Miss Dior. Les stars comme les marques ne pensent pas combien d’argent change de mains, mais les sommes se chiffrent en millions de dollars. Selon un rapport, le budget dépensé par LVMH pour la totalité de la campagne Miss Dior s’élève à “moins de 100 millions de dollars” l’année dernière.

malgré que nous possédions tous, dans une mesure plus ou moins grande, la capacité d’influencer les autres, les influenceurs sont apte de transférer certaines infos à de diverses cercles d’influence. Ces personnes intéressent de diverses groupes en ligne, les réseaux, d’autres influenceurs et, surtout, le client terminal. La capacité à communiquer et à prendre des nouvelles avec vos adeptes ( followers ) est l’une des particularités les plus importantes. L’influenceur doit connaître son public et le langage qu’il utilise, et se doit d’être capable d’adapter son message à celui-ci. il convient de garder en tête que le standard de communication de l’influenceur est bidirectionnel, puisqu’un espace de dialogue est créé. Les influenceurs sont donc en plus efficace d’établir une relation de confiance et de réciprocité. C’est-à-dire la capacité à s’approcher des le public et à constituer des relations durables. Faire preuve d’empathie et de similitude envers les adeptes est l’outil qui permet de les influencer. Bien sûr, il en va de même pour démontrer un art approfondie d’un sujet et savoir le présenter d’une certaine façon. Un atout pour une personne qui s’étale sur ce poste est de plus de pouvoir anticiper les questions que les acheteurs potentiels peuvent poser sur l’article. Parmi les modalités de l’influenceur figure aussi la capacité à créer des mode. La personne doit convaincre le client d’acquérir, de consommer et de recommander le produit. pour ce faire, l’influenceur se doit d’être compétent pour raconter des histoires, créer du contenu ( vidéos, images, articles et opinions ), maintenir un certain niveau de qualité et fait naitre l’intérêt du public qu’il définit toucher.

Les réseaux sociaux sont chronophages, ils demandent une attention et une étude permanent. La première erreur que font la plupart des sociétés est de se lancer sur tous les social medias qui comptent, sans les distinguer. Mais se lancer sur tous sans penser prend souvent un abandon au bout de quelques mois, voire moins. il est recommandé de bien sélectionner les réseaux sociaux qui comptent pour vous, ceux sur lesquels sont présents vos abonnés et les experts de votre secteur. Si votre cible est très peu présente sur Instagram et que votre marque n’a que peu de visuels, mieux éviter de s’y lancer. Un réseau social a l’abandon va lancer un message négatif à vos abonnés et clients. Les social medias sont l’occasion de communiquer d’une manière plus légère et décalée avec vos abonnés. n’hésitez surtout pas à prendre un ton plus personnel et à lancer des campagnes authentiques, tout en restant dans votre champ d’action. C’est notamment le cas du Louvre qui, en 2016, a non fermé ses portes à 3 YouTubeurs pour faire découvrir de façon originale, nouvelle, et fun le musée à des générations plus jeunes. Le Louvre s’est associé à des YouTubeurs spécialisés dans le septième art, l’histoire, et d’anecdotes historiques, restant ainsi dans des sélections proches au musée. En alliant nouveauté ( YouTube ) et histoire, le musée s’est offert un coup de jeune : les vidéos ont été vues plus d’1. 3 centaines de milliers de fois et a bénéficié de fortes retombées sur les réseaux sociaux et dans la presse.

Plus d’infos à propos de Plus d’informations disponibles